"Le premier homme" d’Albert Camus dans les Universités soudanaises

Univesrité du Soudan - JPEG


Dans le cadre du partenariat engagé par l’Ambassade de France avec les départements de français des Universités du Soudan, l’Institut français a organisé du 18 au 21 mars 2014 une tournée du comédien français Jean-Paul Schintu pour trois représentations du "Premier homme’ d’Albert camus dans les Universités de Nilein, de Khartoum et du Soudan.
Universite de Nilein - JPEG


Récit autobiographique inachevé, édité en l’état plus de trente ans après la mort de son auteur, Le Premier Homme nous fait découvrir l’enfance et l’adolescence d’Albert Camus en Algérie au début du 20ème siècle - le lien fusionnel à la mère, la recherche du père, la fraternité des pauvres, les premiers dégâts du colonialisme, l’école de la République, l’éveil à la sensualité - mais aussi ce moment d’écriture avec en toile de fond la guerre d’Algérie à la fin des années 50. Autobiographie en mouvement, le récit, porté par l’acteur seul en scène -en une seule voix- accompagne l’évolution du narrateur de sa naissance jusqu’à son âge adulte. Va et vient entre le passé et le présent, le vécu et l’informulé, l’identification aux personnages et la distance de la narration, c’est une foule de figures singulières qui défile devant nous, d’où se détache le sujet narrateur - Albert Camus lui même - , observateur et acteur de sa propre histoire.
Université de Nilein 2 - JPEG


A la suite des représentations, un débat animé s’est engagé entre les étudiants soudanais des départements de français des Universités et le comédien français Jean-Paul Schintu.

Cette initiative, qui constitue une première dans son genre, a connu un grand succès., grâce aux travail préalable de sensibilisation effectué par les chefs de Département de français des Université de Nilein (M. El Sir El Amin), Université de Khartoum (Mme Sara El Billi) et Université du Soudan (Mme Najla Salim) auprès des professeurs et des étudiants. Plus de 500 étudiants des départements de français des Université de Nilein, Université de Khartoum et Université du Soudan, ont pu assister aux représentations.


Université de Khartoum - JPEG



Jean-Paul SCHINTU est né à Bône en Algérie. Il débute à Lyon dans la troupe de Roger Planchon, puis intègre la classe d’Antoine Vitez au Conservatoire National Supérieur de Paris. Il est ensuite co-directeur du Théâtre de l’Escalier d’Or pendant huit ans, où il s’attache à promouvoir des auteurs contemporains.

Il a joué dans plus de 60 pièces, tant classiques (Molière, Marivaux, Musset, Maupassant…) que contemporaines (Nathalie Sarraute, Marguerite Duras, Paul Claudel, Victor Haïm, Michel Viala, Serge Ganzl, Agotha Khristof, Eugène Ionesco…), et cela tant à Paris, en France, ou à l’étranger dans de nombreuses tournées : Etats-Unis, Australie, Asie, Inde, Moyen-Orient, Afrique du Nord, Europe centrale, Chine…

Soucieux de faire connaître au public des textes majeurs de la littérature, il travaille successivement à partir d’écrits de Marguerite Duras « La Maladie de la Mort », Primo Levi « Si c’est un Homme », Jean Genet « Le Funambule », associant toujours ces œuvres à des musiques contemporaines. Il interprète actuellement en France et à l’étranger, « Le Premier Homme » d’Albert Camus et « Les Chaises » d’Eugène Ionesco.

Dernière modification : 24/03/2014

Haut de page