Déclaration française sur le Soudan

Après les violences des derniers jours à Khartoum qui ont fait plusieurs dizaines de victimes et que nous avons condamnées, le Conseil militaire de transition a annoncé sa décision unilatérale de ne plus honorer les accords conclus avec l’opposition.

La France exprime sa forte préoccupation à l’égard de cette décision et rappelle son attachement à ce que la transition fasse l’objet d’un large consensus soudanais. La France rappelle au Conseil militaire de transition sa responsabilité première dans la sécurité de tous les Soudanais.

Toutes les parties doivent reprendre le dialogue et s’abstenir de toute action violente, afin qu’une transition pacifique puisse aboutir dans l’intérêt du peuple soudanais.

Dernière modification : 09/06/2019

Haut de page