Conférence de Paris sur le changement climatique (COP21) : réunion du Groupe africain des négociateurs à Khartoum.

JPEG

L’Ambassadeur de France, S.E. M. Bruno Aubert, s’exprimant au nom de la future présidence française de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 21) qui se tiendra en décembre 2015 à Paris, a ouvert le 30 septembre, avec S.E. M. Abdul-Gadir Hilal, Ministre de l’environnement, des ressources naturelles et du développement physique du Soudan, la session du Groupe africain des négociateurs sur les changements climatiques (GAN), réunie actuellement à Khartoum (30 septembre – 2 octobre).

Il s’agit de la dernière rencontre du groupe présidé par M. Nagmeldin Goutbi (Soudan) avant la dernière session du Groupe de travail spécial de la plate-forme de Durban pour une action renforcée (ADP en anglais) au mois d’octobre à Bonn (Allemagne) et la tenue de la COP 21 en décembre 2015 à Paris. La rencontre de Khartoum vise à aboutir à des conclusions marquant l’unité du continent africain sur la satisfaction de ses besoins, notamment afin d’atteindre un objectif mondial d’adaptation dans le futur accord de Paris, que l’Afrique est la première à demander.

Téléchargez le discours de l’Ambassadeur :

PDF - 398.4 ko
2015_09_29_ouverture_gan_-_intervention_ambassadeur.pdf
(PDF - 398.4 ko)

Dernière modification : 01/10/2015

Haut de page