CONFERENCE/ ARCHEOLOGIE "Sedeinga, trait d’union entre Egypte et Soudan" par Claude Rilly

Claude Rilly, chercheur au CNRS et directeur de la mission archéologique française de Sedeinga, a donné une conférence à l’Institut français dimanche 8 mars 2015.

Depuis maintenant plus de cinquante ans, la Mission archéologique française de Sedeinga fouille au Soudan l’une des plus grandes nécropoles des époques napatéenne et méroïtique. Les six dernières campagnes, placées sous la direction de Claude Rilly, chercheur au CNRS et Vincent Francigny, directeur de la SEFDAS (Section française de la Direction des Antiquités du Soudan- Khartoum) ont permis d’améliorer grandement la chronologie de ce vaste ensemble et de manière générale, la compréhension des rites funéraires du Soudan ancien.

Tout récemment, grâce au mécénat soudano-qatari (QSAP) consenti aux équipes archéologiques qui travaillent au Soudan, les travaux ont commencé également sur le temple égyptien de la reine Tiyi (vers 1370 av J-C), épouse d’Amenhotep III, mère d’Akhenaton.

JPEG

Ce projet de grande ampleur a déjà permis en janvier 2015 une découverte d’importance : le monument de la reine a été restauré et complété sept cents ans plus tard par le roi Taharqa qui régnait alors sur l’Egypte et le Soudan.

JPEG

Dernière modification : 13/03/2015

Haut de page